Les salariés de Tati étaient en grève le 3 mai à Barbès. L’enseigne déclarée en cessation de paiement est en attente d’un repreneur. Les salariés, inquiets pour leur avenir, ont reçu le soutien de Philippe Poutou. Ils déplorent un manque d’information de leur direction et dénoncent leurs situations financières précaires.

Réaction de Philippe Poutou:

Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.prisesderue.fr/2017/05/06/1255/
YouTube
YouTube
Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *