Il y a ceux qui tiennent les rues, ceux qui les prennent, et ceux qui les peignent.
Et les dépeignent. Dimitri est de ceux là. Sur une île des Cyclades en Grèce, dans une ruelle de Lefkès, il est armé d’un pinceau.

Consciencieux, il applique du blanc sur les pavés. Une touche de lumière. Pour lui, pour les autres. Il m’explique que chacun opère ainsi devant sa maison deux à trois fois par an. Avec un sourire, il me parle de son métier de journaliste effectué à Athènes. Une ville qu’il a quitté, pour s’établir à l’année dans la quiétude de son île d’origine : Paros. Parce que « Athènes, c’est fou ». Il rit, lui  » le journaliste qui peint les rues de la ville ». Il la dessine aussi en ligne, sur le site : parosin

Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.prisesderue.fr/2017/06/04/dimitri-peindre-et-depeindre-la-ville/
YouTube
YouTube
Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *