A l’issue du rassemblement qui s’est tenu à Aulnay-sous bois ce samedi 30 septembre, rencontre avec Bilel qui revient sur le parcours de sa famille pour tenter d’éclaircir les circonstances de la mort de son jeune frère.

Des centaines de personnes sont réunies à quelques mètres du lieu où à été découvert le corps de Yacine, jeune homme de 24 ans retrouvé décédé dans des circonstances troubles le 14 septembre dans une cave de son immeuble. Tous sont venus soutenir la famille endeuillée dans sa quête de vérité.

La piste retenue d’homicide involontaire, suite aux résultats d’une analyse toxicologique déclarant une mort par overdose, ne convainc pas la famille du défunt qui a déposé une plainte pour homicide volontaire contre X. Pour eux une certitude : « Yacine n’était pas seul ce soir là. »

Les conditions dans lesquelles le corps a été retrouvé : allongé par terre sur une barre de fer et le pantalon baissé, ont vite éveillé des soupçons sur la version officielle. Mais pour la famille, c’est la découverte des blessures sur visage du jeune homme la véritable alerte « Comment peut-on se retrouver avec le visage blessé des deux côtés dans une chute par overdose ? » se désespère de comprendre Bilel. Une des raisons pour lesquelles la famille a tenue à présenter sa version des faits, et également démentir certains éléments relayés sur le profil de Yacine.

Des membres du comité de soutien à Adama Traoré ont fait le déplacement. Le jeune Théo est également présent accompagné de son frère, parmi les autres aulnaysiens. Tous écoutent les témoignages d’une sœur, d’un frère, d’une mère et d’un père en deuil qui peinent à comprendre le drame. Chacun loue le caractère du jeune homme et revient sur la consommation de cocaïne mise en cause dans sa mort. Pour eux c’est certain « Il n’en a jamais consommé ».

Des parisiens ont également fait le déplacement. Pour l’un deux « ce n’est pas ça le problème, qu’il ait consommé de le cocaïne ou non peu importe, ils ont droit à la vérité « . Les collectifs militants également présents précisent que la criminalisation des victimes de violences des quartiers populaires est une réalité qu’ils ont déjà côtoyée.

Intervention de Mickaël, le frère de Théo

Toujours dans l’attente de la contre-expertise demandé, la plainte pour homicide volontaire contre X a finalement été acceptée au bout de la cinquième tentative. Cette démarche pourrait permettre la saisie d’un juge d’instruction pour obtenir « la vraie enquête » que demande la famille. Le doyen des juges saisi par leur avocat devrait se prononcer d’ici quinze jours.

Un délai difficile à accepter pour les proches de la victime, déplorant un manque de considération à leur encontre. Des larmes coulent, sur de jeunes visages, d’un ami, d’un voisin, d’une maman dont la voix se brise. Tous animés par un besoin : celui de comprendre comment ce drame est arrivé. Ils organisent un prochain rassemblement, jeudi 5 octobre à 17h devant la mairie d’Aulnay-sous-bois.

Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.prisesderue.fr/2017/09/30/deces-du-jeune-yacine-a-aulnay-la-quete-de-verite/
YouTube
YouTube
Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *