45 000 manifestants à Paris selon la CGT, 26 000 selon la Préfecture de police, les fonctionnaires ont répondu présents à l’appel des syndicats de la fonction publique. Pour la première fois en 10 ans, les trois versants : Etat, hospitalier et territorial, étaient réunis. Lasses des préjugés sur les supposés avantages dont ils seraient bénéficiaires, ils ont dénoncé les réformes du gouvernement qui modifient spécifiquement leurs conditions de travail.

Les syndicats (CGT, CFDT, FO, UNSA, FSU, Solidaires, CFE-CGC, CFTC et FA) ont également rassemblé au-delà des fonctionnaires. Troisième manifestation depuis la rentrée, la mobilisation contre la réforme du travail a aussi compté dans ses cortèges des étudiants et des retraités. En commun : la dénonciation d’un recul des acquis sociaux.
« Moins de SDF et plus d’ISF » affiche une pancarte. « Je travaille pour l’intérêt général pas pour l’oligarchie financière ». Un sentiment partagé par les différentes tranches d’âges présentes d’une politique menée pour les plus aisés au détriment des plus pauvres.

Sur le parcours, des banques ont été attaqués par une partie de manifestants. Jusqu’alors presque invisibles, les forces de l’ordre sont intervenues pour protéger l’agence de HSBC ainsi que celle de la BRED aux vitres brisées.

Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.prisesderue.fr/2017/10/10/reforme-du-travail-3eme-manifestation-a-paris/
YouTube
YouTube
Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *